Réduire les coûts des clics avec Google Adwords

De nombreuses personnes assurant la gestion de campagnes Google Adwords se plaignent du coût souvent assez exagéré. Adwords s’agit, en effet, d’un système contrôlé par les utilisateurs. L’intervention de Google se limite donc à l’encouragement des entreprises à procéder à ‘ouverture d’un compte. Le moteur de recherche insiste également sur la mise en place des règlements communs.

Comprendre le calcul d’un clic Google Adwords

Le coût à régler varie généralement en fonction de son enchère. Il se base aussi sur la position à la suite d’un classement. Ce dernier se calcule à l’aide de la formule suivante : Enchère x score de qualité. À titre d’exemple, un internaute prêt à investir 1 € par clic peut décrocher la troisième place avec la concurrence. Il aura ainsi plus de chance de bénéficier d’une légère réduction. À noter que les enchères restent proches, avec les fortes concurrences des requêtes. Or, un tel cas vous obligera à payer votre maximum à chaque clic, ce qui ne fera qu’augmenter vos dépenses.

Cerner ce que l’on appelle « clic quality »

Le « clic quality » ou « score de qualité » désigne la note accordée à l’initiative de Google à chaque mot-clé utilisé. Pour ce faire, divers critères sont pris en compte. Ils incluent les taux de clics espérés, la pertinence de l’annonce et la qualité de la page de destination. Le taux de clic espéré se résume par la performance historique. Effectivement, elle se mesure en fonction de la prouesse des concurrents directs, et ce, en matière de taux de clic sur les annonces.

La pertinence de l’annonce désigne la cohérence entre le mot-clé, le texte et le contenu de la page de destination. L’idéal reste ainsi de veiller à ce que les mots-clés utilisés soient cohérents avec l’annonce et la page d’arrivée. Avec cette technique, Google incite les annonceurs à miser sur des campagnes qui ne déçoivent point les visiteurs.

La qualité de la page de destination, quant à elle, reste difficile à cerner. Google privilégie généralement certains points pour définir la convivialité d’une page. Il se base surtout sur le taux de rebond et le temps consacré sur la page. Si ces critères sont satisfaisants, le quality score ouvrira vers une réduction proprement dite des coûts des clics. Il vaut donc mieux éviter les pop-up et l’excès de publicité.

D’autres astuces efficaces pour amoindrir le prix d’un clic

Pour avoir un score dit de qualité, il est fortement conseillé de bien choisir les mots-clés. Pour ce faire, il est possible de recourir au générateur de mots-clés de Google. Cette initiative permettra à l’annonceur de tomber facilement sur des mots moins concurrentiels, pertinents et moins couteux à la fois. Sans doute, il peut privilégier des mots-clés plus ou moins longs. Une autre astuce efficace consiste, par ailleurs, à travailler ses taux de conversion. En doublant ce taux, l’annonceur pourra décrocher l’attention de plusieurs prospects avec le même budget.

Adwords : payer pour gagner

Effectuer une action de prospection s’avère crucial pour l’avenir d’une entreprise. Le directeur commercial doit en effet trouver des moyens efficaces pour s’assurer du bon développement de sa firme. Pour cela, il devra s’inscrire à Google Adwords et créer un compte. Le calcul de son CPC maximum ne doit cependant pas être pris à la légère pour que sa compagne puisse lui rapporter plus de profits.

 

Google Adwords : le fonctionnement du système d’enchère

L’inscription à cet outil spécial se révèle gratuite, mais cela ne signifie pas qu’on peut y faire n’importe quoi. Une compagne publiée sur la toile est facturée au Coût par clic ou CPC. Il faut donc avoir de l’intelligence lorsqu’il s’agit de fixer l’enchère maximum des mots clés employés. Le CPC max désigne le montant que l’utilisateur est prêt à payer pour un clic sur l’annonce de ses « keywords ». Le coût de la firme en question sera estimé à zéro au cas où le nombre de clics des internautes est de 0.

D’un point de vue général, le score de qualité dépend énormément de la pertinence des mots clés insérés dans la compagne. Il est donc conseillé de les choisir efficacement afin d’obtenir le meilleur point. Ainsi, l’annonce aura plus de chance de figurer en première position et d’attirer le plus de clients possible.

Quelques conseils pratiques d’optimisation de ce système

Quand on vise la première page dans les résultats du moteur de recherche, l’élaboration d’un plan infaillible s’impose. Il suffit pour cela d’estimer l’enchère qui s’applique le mieux aux mots clés sélectionnés dans l’interface de Google Adwords. S’afficher en haut page est aussi envisageable, mais il faut avoir des compétences en référencement naturel pour y arriver. Ainsi, la publication bénéficiera plus de visibilité et de nombres de clics. Il existe également une estimation de l’enchère de première position. Elle s’avère plus compliquée que les autres, mais c’est le but ultime de toutes les entreprises.

Le classement des annonces Google Adwords suit un protocole strict étant donné qu’il y a d’autres utilisateurs qui emploient les mêmes mots clés. Voici cette formule : Ad Rank = Enchère max x scores de qualité. La société ayant le meilleur Ad Rank gagne la première position. Bref, le coût total du mot clé sera plus important avec un nombre de clics élevé.